Meet GrandMa

J’étais seul à la maison quand on sonna à la porte. Ma coloc était sortie et mes hôtes avaient un dîner à Manly. Je comptais moi même prendre le prochain bus de 21h50 pour rallier une soirée de débauche. Sauf qu’à 21h10, donc, on sonna à la porte. Lâche et ne souhaitant pas vraiment m’encombrer de discussions inutiles avec des Australiens à l’accent trop prononcé, je décidai d’attendre une deuxième sonnerie avant d’éventuellement choisir d’ouvrir la porte.

J’avais l’oreille tendue depuis près de quarante secondes quand à la place du mélodieux « Ding Dong » résonna une voix tremblotante depuis le milieu du salon.

« DANIELLAAAAAA », hurla la voix.

Daniella était le prénom de mon hôtesse. Je suis descendu, ai fait le tour du salon vide et suis sorti dans l’allée y trouver une grosse femme laide qui avait l’air soulagée de voir quelqu’un sortir de la maison. Elle commença à m’expliquer très vite qu’elle a vu une vieille dame avachie sur la route, qu’elle l’a prise dans sa voiture et a suivi ses instructions pour arriver jusqu’ici. J’ai eu beau lui dire que j’étais un étudiant français, que c’était ici la maison de ma famille d’accueil, et que hôtes n’était pas là, elle s’en foutait, me faisant comprendre que la vieille était rentrée dans la maison et que donc maintenant, c’était mon problème ! Soit. Je suis donc rentré dans le salon pendant que la vieille un peu perdue revenait de la cuisine. Dès qu’elle m’a vu, elle m’a demandé si Daniella, sa petite fille, serait pas dans le coin, à tout hasard, au cas où, c’est vrai ça on sait jamais ce qui peut arriver.

Après quelques rapides explications, la vieille comprend que sa petite fille et son mari sont sortis et moi que la mémé s’est cassé la gueule en glissant sur le trottoir au moment où elle sortait de sa maison pour venir ici parce qu’elle a fermé sa porte et laissé ses clefs à l’intérieur. Je savais où étaient planquées quelques clefs, que je lui montre. Elle ne reconnait aucun double et me demande si Daniella, sa petite fille, serait pas dans le coin, à tout hasard, au cas où, c’est vrai ça on sait jamais ce qui peut arriver.

Le coup de téléphone à Toby, mon papa d’accueil ,devenait inévitable. Je lui explique le bousin en deux mots et lui passe la vieille. Le téléphone me revient et il me dit qu’ils partent de Manly et qu’ils arrivent d’ici quinze minutes.

« Pfiou », fut ma première pensée. « Bon ben ça va pas être triste », fut ma seconde pensée, alors que je me réalisai que je devrais tenir compagnie à la mamie pendant un quart d’heure. Assis dans le salon, j’essayais donc d’en apprendre un peu plus sur elle. Elle était une immigrée allemande, en Australie depuis 60 ans, et parlait avec un accent à la fois allemand italien et français.

Vous ne vous êtes pas fait trop mal quand même en tombant ? Vous avez besoin de quelque chose ? De l’eau ? Un thé ? Un café ? Whisky ? Une glace ? On fait un scrabble si tu veux.

Ils sont où Danny et Toby ?

Ils sont partis à un dîner à Manly.

A Manly ? Pour faire du shopping ?

Non, pas du shopping, ils sont partis à un dîner.

Aaaah !

Vous êtes sûre que vous n’avez besoin de rien ?

Ils sont où Danny et Toby ?

Cette conversation dura un petit quart d’heure. Et quand enfin Danny et Toby sont arrivés et ont repris les choses en main, elle leur demanda :

Mais vous étiez où à faire du shopping ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s