El Cojano à l’érable

Pour ceux qui se demandent ce qu’on mange au Canada, il existe de nombreuses recettes à base de sirop d’érable. Ma préférée est celle-ci :

El Cojano à l’érable

Difficulté

Moyen si t’es quelqu’un d’à-peu-près normal, facile si tu es un chef 5 étoiles et quand même un peu compliqué si tu as du mal à différencier une poêle d’une casserole

Prix

Normalement pas trop cher mais si t’es au RSA je te conseille plutôt de te faire des coquillettes

Ingrédients

  • 1 El Cojano
  • 2 ou 3 tomates
  • 1 concombre pas contaminé
  • 1 carotte, c’est sympa aussi
  • un peu de vin blanc
  • sel, poivre et autres épices si ça t’amuse
  • et bien sûr du sirop d’érable 100% homologué « jus d’arbre »

Préparation

Prends ton El Cojano.
Si tu n’as pas d’El Cojano, il t’es fortement conseillé de t’en procurer un. Voire deux. Avoir un El Cojano est en effet recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’ONU, le Conseil Mondial de la Paix, l’Agence Spatiale Européenne et le FMI (mais ils recommandaient aussi un Strauss-Kahn dans son salon, alors je sais pas s’ils sont très fiables).

Si tu ne trouves pas d’El Cojano, tu ne peux pas le remplacer par du poulet ou même par une côte de bœuf : la viande elcojanesque est irremplaçable. Aussi, tu ne pourras continuer la lecture de cette recette que lorsque tu auras ton El Cojano.

Bien. Je disais donc, tu prends ton El Cojano

cojano-erable-2284

(Il faut parfois monter assez haut pour en cueillir un mûr)

Avant toute chose, il est important de commencer par l’arroser un peu avec le vin blanc.

cojano-erable-2086

Ensuite, tu le…

cojano-erable-2094

Non ! Ne l’arrose pas trop !!

S’il est trop bourré, tu ne pourras pas donner d’El Cojano à l’érable aux enfants, ce serait dommage.

Donc, une fois modérément arrosé au vin blanc, tu le déplumes.

cojano-erable-2330

Tu y ajoutes les tomates et le concombre.

cojano-erable-2348

Selon tes préférences, tu peux bien sûr remplacer le concombre par la carotte.

Epice ensuite ton El Cojano à ta guise.

amaguiz

Pas au roquefort, cela dit, car ça pourrait altérer le goût du concombre (ou de la carotte)

Une fois épicé, il ne te reste qu’à enduire ton El Cojano de sirop d’érable (non, pas de photo pour celle-là) et à me foutre tout ça au four (pour celle-là non plus), thermostat feu doux. Laisse cuire ton El Cojano une heure sur chaque côté, en prenant soin de l’hydrater de temps en temps. Tu peux le sortir du four lorsqu’il est bien doré et que ses petits couinements de douleurs ont cessé.

A servir dans l’état, avec un bon verre de Côtes-du-Rhône et des petits pois.

cojano-erable

Suggestion de présentation

Bon appétit !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s