Sa race Buyers Club

C’est l’histoire d’un beauf homophobe du Texas qui découvre qu’il a le sida mais ne peut pas se soigner parce qu’il vit dans les années 80 le con alors il part au Mexique choper des médocs, se monte son petit business de dealer, tente de pécho la jolie docteur et devient pote avec un pédé. Bref, on s’en tape il va claquer de toute façon.

RÉALISATION – 8/10

Cool.

SCÉNARIO – 9/10

Très cool. J’avais peur de voir un film avec un petit dealer mourant, des drogues, du fric, du sang et du cul. Et j’ai vu un un très bon dealer mourant, des drogues, du fric, du sang et du cul sur un fond de combat entre des malades qui galèrent à se soigner et le lobby pharmaceutique qui veut se remplir les poches. Avec une vraie histoire d’amitié et des personnages qui évoluent. Prenant et jamais chiant.

CASTING – 8/10

Matthew McConaughey a rejoint le groupe : « Etre au sommet de son art et moins fort que Jared Leto. »
Matthew McConaughey et Jared Leto aiment : « Faire oublier tout le reste du casting. »

Dallas-buyers-club1

TECHNIQUE – 8/10

Le maquillage laisse des traces. (lol)

BONUS ()

MALUS ()

TOTAL : 33/40

matthew-mcconaughey-in-dallas-buyers-club-movie-7

La médecine peine toujours à trouver un traitement contre cette chemise.

Publicités

Une réflexion sur “Sa race Buyers Club

  1. Pingback: Classement ciné : février 2014 | El Cojano

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s