Rennes-Guingamp, notes et résumé

Samedi 1er mars, 27e journée de Ligue 1.
Stade Rennais 0 – 2 En Avant de Guingamp
Vu d’un bar breton à Montparnasse.

Le vrai résumé du match

(Comme si vous y étiez)

Rennes-guingamp-resume-2

Rencontre explosive en vue.

5’ : Je suis en retard, comme d’hab. Rennais n°1, alias Boss, le patron du bar, m’accueille avec un « Tiens voilà Guingamp qui débarque » bien placé. « Je suis venu assister à ta défaite, maintenant sert moi une pinte, manant. » Rennais n°2, alias Pat, est déjà concentré sur le match. Je serre les quatre ou cinq mains droites présentes dans le troquet, Boss me présente Guingampaise n°1, alias Machine.

6’ : Je me pose près de Pat qui remarque à peine ma présence. Dans la télé, c’est son équipe qui fait le jeu.

8’ : « Houlà. » « Bien, ça. » « Oui. » Les commentaires de Pat sont courts mais appuient bien la domination de Rennes.

10’ : Transversale d’Alessandrini ! Après un mouvement super chouette des Rennais, la grosse frappe sur la barre. « Ouuuuuuhh » général dans le bar. Je passe à deux doigts de vivre une soirée pourrie.

12’ : Arrivée de Rennais n°3, alias Fred, pote de Pat.

13’ : « – Mais je te reconnais toi, je t’ai déjà vu quelque part, je suis sur que je te reconnais.
– Désolé, mais c’est moi qui te reconnais. Je t’ai vu le premier, toi tu m’as vu en deuxième. »

16’ : But de Toivonen ! Pat se lève et serre les poings en criant OLAAAAA (le prénom du joueur). Fred manifeste sa joie, Boss manifeste sa joie, je dis un gros mot. L’image montre un drapeau. Hors jeu. But refusé. « Quoi ?! Oh putaiiiin » La tristitude envahit les Rennais tandis que mon moral remonte tel un yoyo.

16’ et demi : « Nan mais y a pas hors jeu ! Le hors jeu, c’est au départ du ballon, pas à l’arrivée. Arbitrage de merde ! Y a pas hors jeu c’est n’importe quoi ! » Boss n’est pas d’accord.

18’ : Arrivée en douceur de Guingampais n°2, alias Penn Kop, qui s’assoie gentiment derrière moi.

20’ : La domination commence à changer de côté. Boss se met à proférer des jurons dans sa barbe et les Rennais n°2 et 3 sont un peu moins sereins.

21’ : Grosse action guingampaise, Sylvain Armand, défenseur de son état, sauve sur sa ligne.

24’ : Kerbrat se tient le genou. Merde. Il a l’air d’avoir sérieusement mal. Rennais n°3 alias Fred me pose une question sur le joueur. Je réponds complètement à côté et étale fièrement la bio du numéro 29 comme son Finistère natal, devenu pro à 25 ans, irréprochable en défense alors qu’il était milieu il y a un an, seul joueur de champ à avoir disputé l’intégralité des minutes de Ligue 1. Fred semble intéressé et un peu impressionné. Ou alors il fait semblant.

25’ : Les commentateurs répètent mot pour mot ce que je viens de dire à Fred. Oui, oui, mot pour mot.

26’ : Nouveau sauvetage d’Armand sur sa ligne, qui devient officiellement numéro 2 dans la hiérarchie des gardiens rennais.

29’ : Nouveau sauvetage d’Armand sur sa ligne, qui devient officiellement le meilleur gardien de la phase retour du championnat.

32’ : Le jeu est super physique. Je demande gentiment à Rennais n°2 et 3 de dire à leurs joueurs d’arrêter de casser les miens, mais sur le terrain ils continuent tous de se rentrer dedans.

33’ : Bon coup franc pour Rennes. Alessandrini le frappe mais confond les deux mètres de Mamadou Samassa avec les nattes de sa petite cousine de CM1 et lui donne gentiment la balle. Rennais n°2 et 3 remarquent calmement que le joueur a perdu sa puissance de l’an dernier, tandis que derrière moi, Boss beugle que ce n’est pas possible de tirer un coup franc comme ça, putain sérieux comment tu veux qu’on s’en sorte aussi avec des abrutis pareil enfin bon c’est toujours mieux que l’arbitre.

35’ : Le commentateur est super content parce que le match est chouette et engagé. Alors il le dit. Trois fois.

39’ : But pour Guingamp ! Belle frappe de Giresse après un bon taf d’Alioui et une foirade bien rattrapée de Beauvue. Je me lève et affiche ma joie à la gueule de mes rivaux d’un soir. Guingampais n°2, alias Penn Kop s’est levé aussi et a un gros sourire. « C’est bien on continue comme ça » nous accordons nous.

45’ : Mi-temps. Rennais n°2 et 3 sortent fumer, je m’adosse au comptoir causer le bout de gras avec Boss. Je retrouve Machine que j’avais complètement oubliée vu qu’elle n’a pas sorti un mot de la première période. Guingampais n°2 se joint à nous, il s’est arrêté au bar avant d’aller au fest-noz à Clamart. Machine demande où elle peut apprendre le breton ailleurs qu’à la Mission Bretonne. Je me sens comme un poisson dans le chouchen.

Rennes-guingamp-resume-3

46’ : Reprise du match. Le commentateur est super content parce que c’est un beau match de foot ça fait plaisir.

47 ‘ : « ALLEZ KADIR ON SE SORT LES DOIGTS UN PEU MERDE ! » La frustration de Boss prend quelques décibels.

57’ : Voilà dix minutes qu’il ne se passe rien. « Mais qui de mieux que vous Grégory, qui avez joué avec les deux clubs qui s’affrontent ce soir, pour commenter ce match avec moi ? », s’extasie le commentateur, nous révélant du même coup l’existence de son compagnon de micro.

59’ : Des deux côtés, on râle sur l’arbitre. Le match est engagé mais est devenu chiant. Pat prédit l’entrée de Grosicki et de Doucouré sur les ailes. Je demande ce qu’est devenu Pitroipa, ils l’ont vendu, prêté, non non il joue en CFA, personne ne sait en fait.

61’ : Le latéral gauche rennais s’est fourré le doigt de Beauvue dans l’œil. « Il dit qu’il ne voit rien », relatent les commentaires. « Bah non il est sénégalais », corrige Pat.

64’ : Je profite d’un moment de creux pour demander une nouvelle pinte. Boss allait sortir fumer une clope, mais me sert ma bière en grognant : « T’es bien un Guingampais toi à faire chier au mauvais moment. »

69 ‘ : Troisième changement de Rennes en dix minutes. Grosicki et Doucouré sur le terrain, Pat avait vu juste.

Rennes-guingamp-resume-1

Et si j’appuie là, ça fait mal ?

73’ : « ALLEZPUTAINONSEBOUGELA ». Boss a perdu son articulation.

77’ : Les fautes se multiplient et l’arbitre siffle n’importe comment. Boss propose de lui alléger l’entrejambe.

79’ : Guingampais n°2 fait remarquer qu’on est quand même bien meilleurs que les Rennais. Il n’a pas tort, mais ça commence à pousser.

84’ : Action rennaise ! Samassa capte mal la frappe de Grosicki et laisse le ballon glisser doucement le long du petit filet. On l’a tous vu dedans. Guingampais n°2 transpire du crâne et rit nerveusement, tout comme moi. Rennais n° 2 et 3 pensent que mais merde c’est pas possible on va pas y arriver. Boss donne un gros coup de poing à son comptoir. Machine ne dit toujours rien.

85’ : La pression tombe un peu grâce à Rennais n°3 qui ne pouvait plus se retenir et a appelé Grosicki « Gros zizi ». Il était temps, sinon j’allais la faire.

86’ : Double penalty non sifflé pour Rennes. Tirage de maillot de Pereira puis déséquilibrage signé Sorbon. Pas faute et pas faute selon M. l’arbitre alors qu’une fois le mec a mis un rouge à un joueur parce qu’il l’avait touché. La contestation des Rennais n°1 2 et 3 est virulente. Guingampais n°2 clame que y avait pas faute, calmez vous les gars (alors que si, un peu quand même).

89’ : Les corners se multiplient, j’ai hâte que ça se termine.

90’ : Cinq minutes de temps additionnel, mais c’est beaucoup trop !

90+3’ : On sent une baisse de motivation chez les Rennais. J’ai hâte que ça siffle quand même.

90+4’ : Fauchage de Costil dans sa surface. Carton jaune penalty. Ça hurle au scandale. Le peno est indiscutable, comme l’était au moins l’un des deux manqués pour Rennes. Boss soupçonne une relation litigieuse entre Le Graët et le corps arbitral.

90+5’ : But ! Yatabaré prend Costil à contre pied et marque enfin un but à l’extérieur cette saison. Rennes 0 – 2 Guingamp. Les Guingampais se font un énorme câlin collectif.

90+5’ : Fini. Guingampais n°2 et moi avons le sourire. Machine aussi, je crois. Les Rennais restent finir leurs coups et en commandent d’autre. On laisse le match derrière nous.

Rennes-guingamp-resume-4

Photos piquées sur la page Facebook de l’EAG.

90+30’ : « Allez tu nous mets une tournée de godinettes ? »

90+270’ : Je me prends un mur en cherchant mon lit. Nouveau pronostic pour demain : Gueule de bois 1 – 0 El Cojano.

Les Notes

Rennes

Rennais n°1, alias Boss : 7.5/10

Quelle passion ! Une puissance verbale comme on en voit que trop rarement. Sa vigueur a apporté un bien fou à l’ambiance. Très belle prestation entachée d’un excès de mauvaise foi.

Rennais n°2, alias Pat : 7

Match sérieux. Présent quand il le fallait malgré un léger manque d’agressivité. Une lecture intelligente du match, il a su prendre du recul sur l’ensemble de la rencontre et ne pas juger trop vite. On regrette toutefois qu’il n’ait pas cherché un peu plus le conflit.

Rennais n°3, alias Fred : 6

Moins de voix que ses co-supporters, mais une présence remarquée malgré tout. Notamment grâce à une analyse rapide des situations. Sa fraîcheur d’esprit et ses blagounettes bien senties ont fait un grand bien à la tension générale.

Guingamp

Guingampaise n°1, alias Machine : 1

Une déception. Pour une fois qu’une nana vient mater un match de foot, on aurait aimé un peu de participation. Invisible ou presque tout le long de match, on attendait beaucoup mieux de sa part.

Guingampais n°2, aliais Penn Kop : 5

Bilan mitigé. N’a pas déçu mais n’a pas brillé. Il aime son club et ça se sent, mais il a légèrement agacé par ses difficultés à reconnaître les erreurs de son équipe.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s