Last Days of Summer

C’est l’histoire d’une maman et de son fiston de 13 ans qui recueillent malgré eux un gars évadé de prison mais il leur fait une tarte aux pêches alors du coup ils l’aiment bien.

RÉALISATION – 6/10

Trois personnages principaux : Henry, sa maman célibataire Adèle et un évadé de prison, Frank. Si le film tourne autour du gamin (forcément, puisqu’il le narre), on s’attache en fait plus à sa mère ou au kidnappeur. Elle est déprimée, il est dans la merde. Elle a envie de niquer, il s’avère être un gars bien. Le gosse, lui, observe tout ça comme un teubé qui croit comprendre alors que non, pas trop.

Ces évolutions des personnages et de leurs relations construisent un film pas trop mal foutu qui, s’il souffre de quelques longueurs et répétitions, ne lâche pas ses spectateurs. Sans pour autant casser des briques à un canard. Ce n’est pas parce qu’on a envie de savoir ce qu’il va se passer que la tension est insoutenable.

SCÉNARIO – 6/10

Le point fort de l’histoire, c’est donc les évolutions susmentionnées. Avec quelques retournements de situations en prime. L’intrigue est efficace, donc.

Et pourtant, une grosse lacune : la fin n’est pas crédible. Du tout. Ça gâche. (voir Malus)

last-days-of-summer-1

Resserrer les liens, leçon #1 : les liens.

CASTING – 7/10

Très bon casting. Kate Winslet est vraiment top en maman dépressive et Josh Brolin et ses gros bras jouent parfaitement le rôle de l’évadé de prison qui fait peur mais qui est en fait un monsieur tout à fait gentil et fréquentable. Quant au gamin (Gattlin Griffith, le mioche de l’Echange), il est loin d’être ridicule. C’est ce trio principal, tout à fait dans son sujet, qui donne le plus d’intensité au film.

Les autres personnages donnent doucement dans la caricature moderne mais pas suffisamment pour offusquer, donc ça passe.

last-days-of-summer-5

Resserrer les liens, leçon #2 : la tarte aux pêches.

TECHNIQUE – 6/10

Visuellement, c’est assez beau, alors que ça se passe dans les années 1980. On ne note pourtant rien de bien innovant.
Mention spéciale au maquillage, qui s’est bien démerdé pour vieillir Kate Winslet et Josh Brolin les acteurs pour les scènes de fin. Et également pour apporter une ressemblance entre les acteurs qui jouent Frank et Henry à des âges différents.

BONUS ()

MALUS (-3)

SPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERT
⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓

L’évadé s’invite pendant trois jours chez une mère célibataire et son fils et arrive à se faire kiffer au point qu’elle décide de partir vivre au Canada avec lui. Admettons. Manque de pot, juste avant le départ, les flics débarquent pour le coffrer. Le mec, sympa, attache alors ses hôtes pour faire croire qu’il ne leur a pas laissé le choix, parce qu’il est illégal d’héberger un fugitif (et encore plus de faire une tarte aux pêches avec lui). Finalement, la maman et son petit garçon ne seront pas ennuyés. Le scénariste (ou l’auteur, puisqu’il s’agit d’une adaptation d’un roman) aura donc oublié que pendant trois jours, le gosse a été vu, en parfaite santé et sans être attaché à une chaise, à la banque, à l’épicerie, à la bibliothèque, au restaurant avec son père, sa belle mère, ses demi-frères et sa demi-sœur et a joué les jolis cœurs dans la rue avec une nénette qui a grillé que le gars vivait chez eux et à qui il a dit qu’ils se cassaient au Canada. Et dans tout ça, personne n’a réagi ? « Ouais mais comment il pouvait être attaché, je l’ai vu l’autre jour ? ». Naze. Ça m’a gâché la fin.

Et tant qu’on est parti à spoiler, le gars se refait coffrer et retrouve sa dulcinée vingt ans plus tard, qui l’attendait gentiment dans la même maison. Moisi.

⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑⇑
SPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERTSPOILERALERT

TOTAL – 22/40

last-days-of-summer-3

Resserrer les liens, leçon #3.
« On fait un golf après ? »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s