Mais qu’est ce qu’on a fait au bon dieu ?

C’est l’histoire d’un couple de cathos bien français dont les trois filles aînées ont épousé un arabe, un juif et un chinois, et un jour leur petite dernière leur annonce qu’elle va se marier avec un noir.

RÉALISATION – 5/10

Faut que j’arrête de regarder des films français. Le jour où ils prennent des risques, c’est pour faire de la daube, alors ils n’en prennent jamais et font des films normaux. C’est un film normal.

SCÉNARIO – 7/10

Très sympa. Je ne m’y attendais pas, mais j’ai aimé. Le scénario joue avec les clichés et le racisme de manière intelligente et efficace. C’est drôle et jamais choquant.

Les personnages, eux, flottent quelque part autour d’une frontière mal définie entre caricature et normalité. Parfois ils sont normaux, parfois ils se foutent dans des situations totalement burlesques. L’équilibre entre les deux a du mal à s’opérer, au point que ça en devienne un peu gênant.
Si un brin de caricature est évidemment essentiel pour mettre en valeur ce genre d’histoire, les passages alambiqués (la poursuite du nouvel amoureux de la petite par les trois autres beaux frères, le lit dans le grenier…) le sont beaucoup trop et nuisent au sérieux et au sujet du film.
Mais dans l’ensemble, c’est drôle et pas trop con. C’est frais quoi.

CASTING – 5/10

Assez inégal. Pas de très grands acteurs là dedans mais il y avait moyen de faire mieux. Même reproche à la mise en scène qu’au scénar’, l’équilibre entre la normalité et le burlesque est flou. La mise en scène est trop changeante et les acteurs sont désorientés. A part celui qui joue le père de Charles, qui se nourrit des situations burlesques et serait presque meilleur dans cet exercice.

Ça fait plaisir de revoir Chantal Lauby sinon, même si en dehors des Nuls elle ne m’a jamais vraiment convaincu. Ainsi que Jacquouille. à qui Christian Clavier redonne vie, avec quarante kilos de plus.

qu-est-ce-qu-on-a-fait-au-bon-dieu-3

Ouais mais bon, Christian Clavier avec un boubou…

TECHNIQUE – 5/10

Faut que j’arrête de regarder des films français. Le jour où ils prennent des risques, c’est pour faire de la daube, alors ils n’en prennent jamais et font des films normaux. C’est un film normal. (bis)

BONUS ()

MALUS ()

TOTAL : 22/40

qu-est-ce-qu-on-a-fait-au-bon-dieu-1

« Mais tu m’as pas dit que t’es parents étaient blanc. »
Il y a aussi de bonnes vannes, quand même.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s