Festival du Bout du Monde, jour 2 (2/2)

Chroniques d’un festivalier au Bout du Monde

Samedi, partie 2.

 

Difficile de se remettre de Maalouf. Après son premier concert, je rentre au campement, profiter des toilettes libérées de leur file d’attente matinale de vingt-cinq minutes et faire une sieste. Sieste rapidement interrompue par un appel de la frangine qui vient d’arriver et espère prendre l’apéro aux frais de avec son grand frère chéri.

LES DÉGUISEMENTS

Ce soir, c’est déguisement. Hier déjà, Olivia et Vince ont eu un franc succès avec leurs costumes de Charlie. Ils remettent ça aujourd’hui. Pour Fanchou et moi, ce sera Mario et Luigi. Aurel joue dans l’originalité en combinant un bonnet de Charlie, une perruque noire, des lunettes rondes et un maillot d’Arsenal.

Les Charlie – 8/10

« Hey je t’ai trouvé », a été la quatrième phrase la plus prononcée du festival, derrière un trio de tête constitué de « Bonjour Crozon ! » en troisième place, « Ahahaha bre cs stfllp oh putain je suis bourré » en deuxième et « T’es épilée, t’es pas épilée ; t’as des copines, t’as pas de copines » très largement en tête.

« Hey je t’ai trouvé », était adressé dans 12 % des cas à un pote aperçu dans la foule, dans 7 % au ticket boisson qui résistait dans un pli de poche, et dans les 81 % restants à nos deux Charlie nationaux, Olivia et Vince, qui sont vite devenus les vedettes du weekend. Au point de se démarquer assez nettement dans une grande photo de foule de l’édition dominicale du Télégramme, qui a manqué l’occasion d’écrire la meilleure légende du siècle en préférant un truc moisi comme « Houlàlà, il y a du monde » à un simple mais beau « Où est Charlie ? ».

Une belle réussite pour Olivia et Vince, qui se sont fait un sacré paquet de potos.

Mario et Luigi – 9/10

Le duo de choc. On estime entre 650 et 750 000 le nombre de photos prises avec Mario et Luigi. Des enfants, des familles, des mecs bourrés, les Powers Rangers, et même d’autres personnages de la saga Super Mario. Franc succès. Mais alors que Luigi, en osant les lunettes d’aviateur et le porte-gobelet fluo, ne pouvait pas être plus swag, Mario pêchait par une moustache mal colée qui a passé le plus clair de son temps à battre de l’aile. Sauf que quand Mario ne pêche pas, Mario pécho. Une fois la récalcitrante moustache retirée, d’un geste viril, au détour d’une gorgée de bière, le sourire ravageur de Mario a séduit moult partisanes insoupçonnées.

« Où est ma princesse Peach ? Tu n’as pas vu ma princesse Peach ? Tu veux bien être ma princesse Peach ? » est devenu une catch-phrase de premier rang et a permis à Mario de rouler des pelles à la moitié des nanas du festival, pendant que Luigi était swaguement occupé à étudier le meilleur moyen de se dandiner sur la musique tout en maintenant son verre en équilibre.

Aurel – 10/10

En choisissant un mix entre Charlie, Mireille Mathieu et Thierry Henry, Aurel a révolutionné la notion même de déguisement. Il a su attirer les regards et interpeller les esprits. Il a amusé les plus curieux et effrayé les plus cartésiens. Tout le monde l’a vu, et aujourd’hui encore les 50.000 festivaliers du Bout du Monde se demandent qui il était réellement.

IBRAHIM MAALOUF – PARTIE 2

Le problème d’être bourré à un festival, c’est que tu manques beaucoup de groupes, même, parfois, ceux que tu vas voir. L’avantage, c’est qu’il est facile de les hiérarchiser : ceux dont tu te souviens, c’est qu’ils étaient vraiment très bons. Ou vraiment très mauvais.

Si j’étais complètement beurré ce soir là, ce n’est pas parce que je me suis laissé aller comme une bleusaille, mais parce que j’avais gagné le concours de prono de la coupe du monde, dont la récompense offrait au vainqueur de se faire payer des coups lors de toute une journée du festival. En d’autres termes, je ne me suis pas mis une mine, mes potes m’ont mis une mine.

Je ne me sentais pourtant pas si attaqué lorsque j’ai croisé la frangine qui criait et marchait de traviole au milieu du site. Elles étaient trois, et je n’arrivais pas à savoir laquelle de ma sœur ou de ma cousine était la plus bourrée. A côté, Caroline semblait s’amuser de la situation, même si une lueur dans son regard me disait : « S’il te plait, débarrasse m’en. » Je venais de recevoir un coup de téléphone de mes parents qui regrettaient de ne toujours pas nous avoir croisés sur le site, et j’espérais fort à ce moment là qu’ils continueraient de regretter un jour de plus.

Ben l’Oncle Soul, je l’avais déjà vu. Morcheeba, je ne m’en souviens pas. Winston MacAnuff non plus. Ibrahim Maalouf, c’était mortel.

Sauf que mon portable est trop moisi pour prendre des photos correctes la nuit © ElCojano

Sauf que mon portable est trop moisi pour prendre des photos correctes la nuit © ElCojano

Musique – 10 + 4 pour la surprise /10

La même que la première partie, en mieux. En plus puissant et en plus émouvant. Il n’a pas longtemps caché la surprise annoncée. Avant la moitié du concert, le local du groupe Youenn Le Cam a troqué sa trompette pour son biniou. Le son de son deuxième instrument peinait à percer l’ambiance de la foule tellement elle était en délire. Ibrahim Maalouf s’est ensuite carrément effacé en invitant sur scène un quintet de musiciens bretons. Toute cornemuse et talabarderie dehors, les sonneurs manquaient toutefois de sonorisation et se trouvaient noyés dans la masse et la puissance orchestrales. Malgré tout, le sale breton que je suis a pris là l’un de ses plus gros pieds musicaux depuis longtemps.

Ambiance – 2000/10

Venir jouer à un festival en Bretagne et remplacer ta trompette par un biniou, c’est avoir compris le sens de la vie.

Youenn Le Cam (c) Jeanne Moré - Festival du Bout du Monde

Youenn Le Cam © Jeanne Moré

Fait marquant du concert

En cours de concert, je sors deux secondes du chapiteau et tombe sur Frangine qui fume sa clope. A son discours et à sa posture, je comprends que soit elle n’était pas si bourrée tout à l’heure, soit j’ai vraiment bien avancé sur la Coreff.

Total – 2014 / 20

 

DENGUE DENGUE DENGUE

Dernier concert de la journée. Il fait nuit, je ne suis plus sûr d’où sont tous mes potes et mon cerveau n’est plus en état de marche. Comme je suis habillé en Luigi, tout le monde me kiffe et j’aime ça. Certains m’indiquent qu’ils ont vu Mario à tel ou tel endroit, mais je m’en tamponne gentiment le coquillard dans la mesure où il est probablement occupé à rouler des galoches à une inconnue.

Musique – 3/10

Moisi. Enfin au début c’était pas mal, du bon boum boum de festival. Même que j’avais envie de danser, alors je me suis approché du pogo pour être au cœur de l’action. Je gigotais mais je sentais bien que j’avais du mal à suivre. A un moment, une nana me passe devant et s’éloigne. Je me retourne et la suis du regard. Je devais avoir l’air déçu, puisqu’un mec à côté m’a tapoté l’épaule en disant « Pas grave Luigi, y a en d’autres ». De retour dans le pogo, je n’arrivais plus à danser. Ils n’arrêtaient pas de changer de rythme. Je réalise alors que la musique est plus daube daube daube que dingue dingue dingue et retourne retrouver mes Charlie.

Photo toujours moisie © ElCojano

Photo toujours moisie © ElCojano

Ambiance – 8/10

Il est deux heures trente du mat, il fait bon, tu as des milliers de gens saouls devant toi et tu fais du boum boum. Forcément, ça envoie.

Fait marquant du concert

Après le concert, alors que je rentre avec Vince, une voix de nana bourrée perce la nuit, clamant, en deux temps :

« Hey, Charlie, je t’ai trouvé ! »

puis

« Oh putain El Cojano ! Yooolooo Cousiiiiiiin ».

Ma cousine est donc plus torchée que ma sœur, et je ne sais pas de laquelle je dois être le plus fier.

Total – 11/20

2 réflexions sur “Festival du Bout du Monde, jour 2 (2/2)

  1. Comment peux tu ne plus te rappeler de Winston McAnuff & Fixi surement LE meilleur concert du samedi et dans le top 3 du weekend ?! Juste énorme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s